| 01. [CHRONIQUE ROMAN(s)]

Hello mes chatons adorés ~

Je vous écris mon premier post sur deux de mes avis livresques de l'année 2020, n'ayant pas encore eu le temps de lire énormément en ce début d'année. Je vais vous parler de deux lectures, je commence avec ma lecture de « L'été à Summerlost » d'Ally Condie. J'avais déjà lu la plume de cette autrice grâce à mon rôle de chroniqueuse pour "On Lit Plus Fort" des éditions Gallimard Jeunesse. J'avais adoré son tout premier roman "Promise". Je vous en dis plus, ci-dessous avec ma toute première chronique livresque pour mon blog [Bookish Smilla] .




« L'été de Summerlost»
~ Ally Condie ~ [Trad. Julie Lopez]




Titre original : Summerlost
ISBN : 2070601447
Date de parution : 13 avril 2017
Genre : Young Adult
Nombres de pages : 284
Éditeur : Gallimard [Jeunesse]


BiographieAlly Condie est américaine. Elle est l'auteure de la trilogie best-seller internationale "Promise", publiée dans plus de trente langues, et d'"Atlantia". Elle est ancienne professeur d'anglais. Aujourd'hui, elle se consacre à l'écriture et vit avec son mari et ses quatre enfants près de Salt Lake City, dans l'Utah. Elle adore lire, écrire, courir et écouter son mari jouer de la guitare.

Résumé : La magie d'un été sous le signe de l'amitié et du théâtre. Un an déjà que le père et le plus jeune frère de Cedar ont disparu dans un accident de voiture. Ce premier été après le drame, l'adolescente, sa mère et son frère s'installent dans leur nouvelle maison de vacances, dans la petite ville d'Iron Creek, et tentent de se reconstruire. Très vite, les mystères se succèdent : qui est ce garçon bizarrement costumé qui passe chaque jour à vélo devant la maison ? Qui peut bien déposer des objets sur le rebord de la fenêtre sans explication ? Dans les coulisses de Summerlost, un festival de théâtre, Cedar se laisse entraîner par Léo sur les traces d'une actrice disparue dans d'étranges circonstances... Une histoire sensible et réconfortante au charme singulier.

 Feuilleter les 1ères pages Google Books

Ma Chronique LivresqueTout d'abord, comme à mon habitude, j'aime parler de la première de couverture, pour ainsi mieux comprendre le lien entre celle-ci et l'histoire racontée par l'auteur. Il n'y a pas de fioriture sur cette illustration, qui est simple mais tellement efficace. Personnellement, j'ai posé les yeux sur ce roman en me baladant à travers les rayons d'un centre culturel. Ne sachant pas réellement vers quelle lecture j'allais me porter, je me suis donc laissé attirer vers les jaquettes des livres que j'avais devant moi. Je suis une lectrice qui lis selon mes émotions du moment. J'ai donc de suite été happé par la douceur qui émane de cette illustration de ce format broché. Une artiste, Jennifer Bricking, que j'ai découverte grâce à cet ouvrage et qui a su m'envelopper dans son univers et m'a ainsi guidé vers le choix qu'allait être mon achat final. Je vous laisse le lien vers son Portofolio et d'autres liens seront mis à votre disposition, à la fin de mon avis, pour que vous puissiez admirer son travail, qui selon moi aurait le mérite d'être plus amplement connu. D'une part, ses illustrations nous capturent dans une histoire, nous enveloppe de sentiments si forts et développent notre imagination. Pour en revenir à cette illustration en particulier : cette 1ère de couverture dessiné spécialement pour le roman d'Ally Condie. Nous y observons un jeune garçon suivant une jeune fille, tous deux jonchés sur un vélo, dans une nature aux couleurs si tendres et chaudes. Cela nous pousse à tendre vers la base de l'histoire du roman, que je qualifierai avec ces deux mots : sensibilité et amitié. Le fait de mettre en avant la nature, n'est pas anodin non plus. Jennifer Bricking a su mettre nous faire entrevoir la trame de l'histoire. En effet, tout au long de ce récit nous suivons Leo, le garçon suivit de Cedar la jeune fille et principale protagoniste de l'ouvrage. Cette histoire commence tristement, puisque Cedar, un an auparavant a perdu son père et son petit frère lors d'un accident de la route. Sa mère souhaitant changer d'air et renouer avec la vie à la campagne, se réfugie avec ses enfants dans leur maison de vacances. Elle décide de la reconstruire au fur et à mesure, se jetant corps et âme dans le travail et tenter d'oublier son chagrin. Peut-être que tourner une page l'aidera à faire son deuil et aidera ses enfants à faire le leur, c'est ce qu'elle espère en déménagement définitivement dans cette vieille bâtisse, qu'elle doit sécuriser et repeindre totalement.  Au départ, pour toute la famille ce n'est pas facile de s'adapter. Cedar ne comprend pas cet engouement que sa mère a envers cette maison et surtout l'envie de venir vivre dans cet endroit, éloigné de tous leurs repères. Puis elle y voit des signes, peu à peu, premièrement, avec ces objets qu'elle retrouve sur le rebord de sa fenêtre, sans savoir qui a bien pu lui les laisser. Peut-être est-ce un message qui reste pour le moment très mystérieux. À première vue, seuls de vieux souvenirs de son petit frère puis de son père remontent à la surface. Ce qui lui rappel, que tous deux lui manquent terriblement. Ce n'est pas le seul signe auquel Cedar devra faire face. Deuxièmement, elle va faire la rencontre par hasard devant sa nouvelle maison, d'un garçon qui essaya de débuter une conversation sans réel retour de la part de la jeune fille. C'est pourquoi, chaque jour quand il passe devant sa demeure, elle est intriguée de le voir jeter un coup d'œil, tentant surement de la voir. Que veut-il ? Pourquoi est-il habillé avec un costume ? Et surtout est-ce lui qui met ces objets sur le rebord de sa fenêtre ? Mais comment aurait-il pu connaître les manies de son frère disparu, ces objets n'étant pas choisi au hasard. Après plusieurs jours à se morfondre de devoir passer l'été dans cette ville, où elle ne connaît personne. Un nouveau signe va pointer le bout de son nez : Léo tombe sur l'herbe se trouvant devant chez elle. C'est là, que les deux adolescents vont officiellement faire leur rencontre. D'autre part, je connaissais cette autrice avec ma lecture du tome 1 de la trilogie dystopie "Promise", c'est pourquoi je fus surprise de la lire écrire dans un autre univers, dit Young Adult. A savoir, que Cedar est âgée de 12 ans et je dois avouer qu'en lisant le résumé en 4ème de couverture, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit si jeune. Cette surprise fût bonne, puisque le jeune âge de celle-ci n'a rendu l'histoire que plus belle et cette "gamine" très attachante. Pas seulement pour ce qu'elle avait vécue mais aussi et surtout pour la détermination qu'elle nous démontre au fil des pages. Malgré tout, l'envie de la protéger est omniprésente, tant on la sent fragilisée. Les autres personnages, quant à eux, sont aussi très attachants. En plus de la famille de Cedar, nous apprenons à connaître celle de Léo, se passionner de théâtre. Son plus grand rêve ? Réussir à réunir assez d'argent pour partir pour l Angleterre, se voyant déjà jouant le rôle principal d'une pièce de Shakespeare. Se liant très fortement d'amitié avec la jeune fille, nous allons découvrir, peu à peu, son univers. Sa famille comporte sa mère, son petit frère ainsi que deux grands frères très taquins mais toujours bienveillants envers leur entourage. Côtoyant très souvent la famille de Léo, Cedar se sentira entourer, et chacun à leur manière l'aidera à faire son deuil et à ne plus se sentir coupable de vivre avec joie. Page après page leur amitié grandissante va aider à distraire la jeune fille de sa terrible tristesse. En outre, grâce à Léo, Cedar aura la chance et ce malgré qu'elle soit trop jeune, de rejoindre la troupe du festival de "Summerlost", où Léo y travaille depuis quelque temps, pour financer son projet de voyage. Quant à elle, elle y travaille plutôt pour oublier et faire passer le temps. Elle aime être en compagnie de Léo et de toute l'équipe du Summerlost. Ally Condie, nous propose un voyage dans la petite ville d'Iron Creek, qui aide à entretenir le mystère qui règne autour de tous les petits signes que reçoit Cedar. Cette ville nous est décrite avec une ambiance particulièrement agréable et avec une aura mystérieuse : des forêts brumeuses, un festival de théâtre. Des anecdotes autour d'une série qu'affectionnent les deux personnages ou encore une actrice Lisette, ayant joué dans le même festival où ils travaillent tous les deux... Un mélange entre la vie quotidienne et un monde irréel de fiction rempli d'espoir. Un roman touchant et aux personnages très attachants, tout en douceur et finesse. Avec une réflexion très intéressante qui évolue chez Cedar, commençant par de la colère et de la nostalgie en se terminant par ce sentiment d'injustice à celui de l'acceptation. Le seul bémol que j'ai trouvé à cette jolie histoire est que la fin se termine trop brutalement, nous n'avons pas eu toutes les réponses à nos questions et restons sur notre faim. Malgré tout, nous avons un livre très spirituel et très bien écrit de la main d'une autrice que j'aime beaucoup. J'ai déjà hâte de pouvoir lire son prochain roman. Je ne vous dévoile pas tout dans ma chronique, car celle-ci n'est pas là pour vous spoiler mais vous donnez envie de lire ! Alors si vous souhaitez vivre cette amitié, ces moments d'enquêtes sur Lisette, les folies du festival Summerlost... Vous n'avez plus qu'une chose à faire : lire ce livre ! Bonne lecture mes flocons .

Ma Note ❤️❤️❤️/🖤🖤🖤🖤🖤 ~ Si je mets seulement 13, ce qui en soit est une très bonne note. C'est tout simplement parce que j'aurais aimé une fin plus approfondie et peut-être même deux voire trois chapitres de plus. Pour ne pas rester avec des questions sans réponse... L'autrice a tenté un nouvel univers, ce qui n'est pas toujours un exercice facile. Je vous conseille d'ailleurs, la trilogie "Promise", qui je l'espère sera adaptée un jour en film ou série : le scénario est déjà tout écrit ! Pour terminer, je rajouterai, que je surveille de mon côté la sortie d'un prochain roman, si vous en entendez parler, n'hésitez pas à me faire signe !

~ Les liens vers les pages de l'illustratrice Jennifer Bricking  : Linktr.ee/jbricking.

~ Ma critique est en ligne sur diverses plateformes : Babelio ~ BookNode ~ GoodReads ~ Livraddict et prochainement sur Gleeph.
Tous les liens sont disponibles directement sur mon linktr.ee.


« Je ne savais pas pourquoi j'avais accepté. Mais si j'avais dû deviner, j'aurais dit que c'était parce que j'aimais discuter avec Léo. Il semblait toujours avoir quelque chose en tête. Son cerveau était très occupé. Je voulais suivre le mouvement, monter à bord de son esprit telle une auto-stoppeuse, afin que mon cerveau soit occupé, lui aussi. »



Les Pages Connexes à l'auteur :


« Nos coeurs en désaccord »
Krystal Sutherland ~ [Trad. Maud Ortlada]

   
    Titre original : Our chemical hearts
    ISBN : 2266269178
    Date de parution : 2/02/2017
    Genre : Young Adults
    Nombres de pages : 289 
    Éditeur : PKJ [Pocket Jeunesse]

Biographie : Krystal Sutherland est née à Townsville, au nord de l'Australie. Elle a vécu un peu partout : à Sydney, à Amsterdam, à Hong Kong... Enfant, elle voulait être fleuriste, volcanologue ou encore actrice. Ce n'est qu'à ses dix-huit ans qu'elle a pris son crayon et a pensé à écrire. Dans son premier roman "Nos cœurs en désaccord", elle parle de la terrible expérience de tomber amoureux pour la première fois.

Résumé : Henry Page rêve du grand amour. Jusqu'au jour où il rencontre Grace, qui marche avec une canne et porte des vêtements de garçon trois fois trop grands pour elle. Henry tombe sous le charme de cette drôle de fille. Il a vite fait de comprendre que quelque chose en elle est cassé. Il ne demande qu'à l'aider. Mais Grace a un lourd passé...

Feuilleter les 1ères pages Google Books

« Moins j'arrivais à lire en Grace - moins j'arrivais à la comprendre, plus j'étais fasciné. J'avais désespérément besoin de découvrir ce qui se passait dans les couloirs obscurs, tordus et hilarants de son esprit. »
.


Ma Chronique Livresque : Nous découvrons ce roman écrit avec un narrateur interne, c'est-à-dire qu'il raconte ce qu'il voit, ce qu'il ressent mais ne peut pas lire dans les pensées des autres personnages, comme l'aurait fait un narrateur omniprésent. Henry Page, lui-même est le narrateur interne : un adolescent simple, gentil, ouvert d'esprit, drôle, passionné et surtout très cultivé. Contrairement, à la plupart des garçons de son âge, Henry rêve de devenir journaliste. Il ne pense pas aux filles, tout du moins, pas plus que ça et encore moins à collectionner les flirte. C'est plutôt le genre d'ado qui rêve au grand amour, comme dans les poèmes ou les livres qu'ils affectionnent. Henry a de nombreuses passions, qui suffisent à son bonheur, dont un en particulier nommé "Kintsugi" [金継ぎ], qui un art japonais. Une philosophie qui prend en compte le passé de l'objet, son histoire et donc les accidents éventuels qu'il a pu connaître. La casse d'une céramique ne signifie plus sa fin ou son amélioration, mais un renouveau, le début d'un autre cycle et une continuité dans son utilisation. Il ne s'agit donc pas de cacher les réparations, mais de mettre celles-ci en avant. Cette méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées se fait à l'aide de laque saupoudrée de poudre d'or. Le kintsugi est souvent utilisé comme symbole et métaphore de la résilience en psychologie. De plus, cet art s'inscrit dans la pensée japonaise du Wabi-Sabi, qui invite à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaites et atypiques. Un vrai symbole lié à l'histoire d'Henry et Grace Town, de même que pour elle est son chemin vers son deuil. Krystal Sutherland à su trouver les mots et nous parler des sentiments humains. On aborde le deuil, la culpabilité de manière extrêmement réaliste et juste. En effet, Grace est une jeune fille au look totalement négligé, portant les anciens vêtements de son petit ami disparu. Nous lisons en elle le désespoir, la tristesse et le déchirement. Son personnage est fort et à la fois très fragile. Son côté mystérieux plaira tant à Henry qu'il s'abandonnera pour elle. Comme dit sur le 4ème de couverture "Il a vite fait de comprendre que quelque chose en elle est cassé. Il ne demande qu'à l'aider. Mais Grace a un lourd passé...". Henry essayera au mieux de tenter de soutenir Grace dans cette épreuve pour laquelle elle perd radicalement pied. Après avoir vécu le pire et perdu un être cher, elle n'est plus qu'une âme vivant dans un corps qu'elle n'accepte plus. Pourquoi a-t-elle survécu alors que son ami lui a perdu la vie ? Henry s'évertuera à l'aider à oublier ce passé qui a bouleversé sa vie. En faisant ceci, il tombera amoureux d'une jeune femme qui ne soupire pas à être libéré de ce fardeau. Malgré tout l'amour qu'il tentera de lui donner, en vain. Elle deviendra donc un poids et en même temps la meilleure chose qu'il lui soit arrivé dans sa vie. Je lui en ai voulu de donner de faux espoir à ce pauvre Henry et à la fois je ne pouvais que m'attacher à elle à cause de tout ce qu'elle a pu traverser. Elle vit des choses qu'une ado de son âge n'aurait jamais dû subir. En tournant, les pages nous avons l'impression qu'il nous relate ces moments difficiles, qu'il aura traversés en se donnant corps et âme pour cette jeune fille dont il voit que la quintessence... Avant de rencontrer Grace, son quotidien oscillait entre les cours et les sorties avec ses amis. En effet, il vivait dans sa bulle avec ses deux meilleurs amis : Murray, alias "Muz", un ado australien sympathique et drôle. Ainsi que Lola, alias "La", une jeune fille pleine de vie, adorable, franche et affirmée au niveau de son orientation sexuelle. J’ai réellement adoré ce trio que forme Henry, Lola et Murray. Une amitié comme on en rêve tous, avec des soirées à s'amuser autant qu'à se confier les uns aux autres. De pouvoir compter toujours sur ses meilleurs amis est un pilier pour Henry qui l'empêchera à son tour de s'égarer. Comme dit le dicton : "On compte ses amis sur les doigts d'une main". Cette qualité et valeur de l'amitié nous est démontrée consciencieusement dans ce roman. Il ne suffit pas d'être populaire et d'avoir des tas de connaissances pour être heureux. Il suffit simplement d'être entouré de ceux que l'on aime et qui savent ce que l'on vaut. Au départ, je pensais ouvrir ce roman pour y trouver une romance douce avec une fin heureuse, sans vous spoiler, je peux vous dire qu'un "happy end" ne fait pas partie de "Nos cœurs en désaccord". D'ailleurs, le titre en lui-même en dit long. Nous tombons face à une histoire aussi destructrice que belle et à la fois puissante. Vous ne pourrez pas ressortir indemne de cette lecture et moins indifférents envers les péripéties que vont vivre Henry et Grace, que ce soit mutuellement ou chacun de leur côté. J'aime énormément les romans où nous avons des personnes qui s'expriment à la première personne du singulier. Cela donne un relief fort à l'histoire et à l'impact que l'on vit à travers ses lignes et cette plume formidable de l'autrice. De surcroit, j'ai adoré le fait que les protagonistes principaux soient des personnes "atypiques". Ils ont un physique et une personnalité hors normes avec des caractères bien trempés, ce qui les rend, de plus, très attachants. Il faut dire que Krystal Sutherland à su donner à chacun des acteurs du livre, une personnalité différente de celles dont nous sommes habitués dans les romances "traditionnelles". Il n'y a aucun "stéréotype" fondé sur des préjugés, cela rend ce roman authentique et si poignant à la fois ! Avec eux, on a la sensation d'être vraiment inclus dans ce groupe d'amis. Il y a une ambiance chaleureuse malgré quelques querelles. Ils peuvent même être parfois délurés et extrêmement drôles. Comme par exemple, l'histoire du poisson rouge, quand Henry et Grace décident d'en adopter un, pour que Lola puisse avoir un petit frère. Une anecdote parmi tant d'autres, qui nourrit l'histoire. Tout comme celle du Power Point qu'Henry a créé pour Grace en guise d'excuse, une façon générationnelle et totalement d'actualité. C'est une lecture émouvante, puissante, réaliste, sombre mais surtout qui ne vous laissera pas de glace et vous fera ressentir tout un tas d'émotions. Qui selon moi, ont été très bien retranscrit dans le film adapté par Richard Tanne sur la plateforme Netflix. Un film que j'ai forcément regardé avec beaucoup d'attention. Il est rare que j'aime les adaptations cinématographiques, car il manque toujours des détails... Ce fût le cas, pour celui-ci aussi, malheureusement. Ce qui a rattrapé le coup est l'interprétation des deux acteurs qui étaient somptueux, chacun dans leurs rôles respectifs. Etant une lectrice assidue, j'ai remarqué quelques changements d'après l'histoire écrite mais puisque le film a été fait en coproduction avec l'autrice, elle-même, cela ne m'a pas dérangé. C'est un petit chef-d'oeuvre. J'aurai tout même rajouté quelques petits plus, pour donner encore plus de relief à la relation et l'amour que portait Henry pour Grace. Je vous recommande fortement de commencer par la lecture de ce roman merveilleux et de continuer dans votre lancée en regardant le film. Le tout ajoutera à votre imagination quelques réponses manquantes. L'un et l'autre sont complémentaires. Il faut dire que le casting et la réalisation étaient parfaits. Pour en revenir au roman, tout au long de ma lecture, j'ai ri, j'ai pleuré et surtout j'ai appris ! Ce livre m'a aidé à me construire, comme très peu de livre le font fondamentalement. Je me suis enrichie grâce aux expériences des personnages. Je pense que ce livre restera dans ma mémoire et dans mon cœur. C'est ce qu'on appelle un roman "coup de poing" car on ne s'attend pas du tout à un tel contenu, si fort et tendre à la fois. Je conseille ce livre à tous ceux qui souffrent et qui veulent trouver des réponses aux questions d'amour à sens unique, d'amitié, de deuil ou encore de handicap. Bonne lecture mes flocons d'amour ღ.

Ma Note : ❤️❤️❤️❤️/🖤🖤🖤🖤🖤 ~ "Nos coeurs en désaccord" a été l'un de mes coups de coeur 2020. J'ai découvert la patte de l'auteure et j'ai dévoré ce livre en deux jours tellement il était prenant et émouvant. Je lui mets donc une très bonne note pour l'histoire d'une profondeur et d'une douceur inouïes. Un nouveau roman paraîtra le 6 avril 2021 en VO sous le nom de "House of hollow". Pour le moment, je ne connais pas la date de sortie en VF, néanmoins il me tarde de le lire ! En attendant, je lirai son second roman "Un jour plus que parfait", sortie en 2019 et vous vous tente-t-il ?

~ Ma critique est en ligne sur diverses plateformes : Babelio ~ BookNode ~ GoodReads ~ Livraddict et prochainement sur Gleeph.
Tous les liens sont disponibles directement sur mon linktr.ee.


« J'aime l'idée que, quand nous mourrons, malgré toute la douleur, la peur ou le malaise qu'on a pu éprouver dans notre vie, malgré les chagrins et les cœurs brisés, nous serons dispersés dans le néant. Ça me donne du courage, de savoir qu'au bout du tunnel, on fait table rase. On t'octroie une brève étincelle de conscience pour faire ce que tu veux, puis elle retourne à l'Univers. Je ne suis pas croyante, mais même moi je me rends compte que c'est une sorte de rédemption, à la plus grande des échelles. L'oubli n'est pas effrayant, c'est la forme d'absolution la plus authentique que je puisse imaginer.  »



Les Pages Connexes à l'auteur :


Où acheter ces romans :

Retrouver sur le site Babelio, une fiche pour chacun de ses livres : "L'été de Summerlost" et celle de "Nos coeurs en désaccord". Sur ces fiches vous trouverez une liste de librairies [voire photo ci-dessous]. En cliquant sur "Voir tous les libraires", vous accéderez aux divers sites permettant l'achat des romans, soit aux formats brochés ou en ebooks. Sachez qu'il est aussi disponible dans toutes vos librairies favorites. Ainsi que chez Gibert pour un achat d'occasion. Cette liste  n'est qu'à titre indicatif, le post n'étant pas sponsorisé.


Restez Connectés 🐱🌈 .
Smilla ~

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

| 03. [CHRONIQUE ROMAN]

| 06. [CHRONIQUE ROMAN]